Rencontres de l'IHEAL

COLOMBIE: LA FABRIQUE DE LA PAIX

Mardi 26 septembre 2017 – Casino Municipal de Biarritz (village du Festival)

Table ronde :
Matin : 10h-12h  // Après-midi : 15h30-17h
Projection (à l’auditorium du Casino):

Documentaire El silencio de los fusiles (Colombie : Le silence des armes) : 13h30

Le 24 novembre 2016, la signature d’un accord de paix définitif entre l’État colombien et la guérilla des FARC a marqué une indéniable rupture dans l’histoire politique récente d’un pays profondément meurtri par plus d’un demi-siècle de violence et au moins 300 000 morts ou disparus. Si la reconstruction d’un espace politique pacifié fait souffler un vent d’optimisme sur la Colombie, il n’en demeure pas moins que de nombreuses questions restent en suspens, que de multiples formes de conflictualité continuent de traverser la société colombienne et que des batailles mémorielles font rage partout sur le territoire national.

Au plus près de l’actualité, ces Rencontres de l’Institut des Hautes Études de l’Amérique latine visent donc à expliciter le processus long et complexe qui a conduit à cette fabrique de la paix en Colombie, mais aussi à en exposer les limites. Après un bref retour sur la genèse de la violence politique depuis le milieu du XXe siècle et la grande diversité des acteurs impliqués dans cette violence (guérillas, État, groupes paramilitaires, narcotrafiquants, etc.), il s’agira notamment de retracer la manière dont les négociations ont été menées, d’identifier les modèles étrangers de pacification qui ont pu être mobilisés par les artisans de la paix et d’expliciter les termes retenus pour garantir la normalisation de la vie politique. Toutefois, en plaçant la focale sur les voix contestataires qui se sont élevées contre les négociations de paix (par exemple à l’occasion du referendum du 2 octobre 2016 qui se solda par le rejet d’un premier accord), il conviendra également d’évoquer certaines catégories de la population qui apparaissent aujourd’hui comme oubliées de la paix, la perpétuation de nombreuses violences ou encore les difficultés inhérentes à la réinsertion des anciens guérilleros. Finalement, c’est un état de la démocratie colombienne au milieu des années 2010 qui sera dressé au cours de cette journée.

Organisation et animation : Olivier Compagnon (historien, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 / IHEAL)

Avec Sophie Daviaud (politiste, Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-Provence), David Garibay (politiste, Université Lumière – Lyon 2), Daniel Rojas Castro (historien, Université Grenoble-Alpes), Arihana Villamil (anthropologue, Université de Nice Sophia Antipolis).

El silencio de los fusiles
(Colombie : Le silence des armes)

Colombie, 110’, 2017
Réalisation et scénario
Natalia Orozco
Production Arte France, RCN Televisión, Pulso Mundo, Alegria Productions
Musique originale Alejandro Ramírez Rojas
Montage Etienne Boussac
Contact distributeur France: Arte / infosales@artefrance.fr

Les nouvelles négociations entre le gouvernement colombien et les FARC-EP commencées en 2012 à La Havane sont à la source de l’accord de paix enclenché depuis peu en Colombie. Les enjeux et les stratégies des uns et des autres – on y suit le Président Juan Manuel Santos et le Commandant en chef des FARC Timoleón Jimenez -, sont confrontés dans El silencio de los fusiles dont les images ont été tournées jusqu’en janvier 2017. Il s’agit de questionner les limites de la violence, les enjeux du pardon mais surtout la mise en exergue de la justice et de la vérité.

 

 

IHEAL / Paris 3 – Sorbonne Nouvelle

Fondé en 1954, l’Institut des Hautes Etudes de l’Amérique Latine (IHEAL), est un centre d’enseignement, d’études pluridisciplinaires et de recherche en sciences humaines et sociales spécialisé sur l’Amérique latine. En partenariat avec le Centre de recherche et de documentation sur l’Amérique latine, affilié au CNRS / Paris 3 – Sorbonne Nouvelle, l’IHEAL est l’un des premiers pôles européens pour la formation, la recherche, l’édition, l’information et la coopération scientifique avec l’Amérique latine.