Rencontres de l'IHEAL

Les Amazonies : défis locaux, enjeux globaux 

Rencontres de l’Institut des Hautes Études de l’Amérique latine 

Mardi 28 septembre 2021 – Casino Municipal de Biarritz 

 • Matin : 10h-12h / Après-midi : 14h30-16h30
13h30 : Projection documentaire du documentaire Les Oubliés de l’Amazonie de Marie-Martine Buckens  (Belgique, 52′)

L’Amazonie est sur le devant de la scène médiatique internationale depuis la fin du XXe siècle et la prise de conscience progressive des enjeux du changement climatique global. Souvent désignée comme l’une des régions du monde où se joue à moyen terme l’avenir de la planète, elle est aussi une gigantesque réserve de ressources naturelles et de biodiversité animale et végétale. Entre mise en valeur des richesses à des fins de développement et préservation environnementale, elle est aujourd’hui un espace de multiples tensions où des acteurs divers (États nationaux, populations autochtones, travailleurs de l’extractivisme, entreprises multinationales, organisations non gouvernementales, etc.) s’affrontent au quotidien. 

Au-delà des métaphores usées du « paradis perdu » de la nature vierge, de « l’enfer vert » ou du « poumon de la planète », au-delà aussi des mythologies amazoniennes qui traversent les sociétés occidentales depuis le XVIe siècle, cette nouvelle édition des Rencontres de l’IHEAL vise à rendre compte des réalités complexes que recouvrent les mondes amazoniens contemporains – que l’on ne limitera pas au seul Brésil – en les ancrant dans le temps long de leur histoire, de faire le point sur les menaces qui pèsent actuellement sur les milieux naturels et de mettre en lumière les enjeux géopolitiques qu’ils cristallisent au début des années 2020. 


Les Oubliés de l’Amazonie 

Belgique, 2017, 52’

Réalisation : Marie-Martine Buckens 

Image : Agathe Corniquet, Nicolas Lebecque 

Son : Billy Miquel 

Montage : Antoine Donnet  

Production : Neon Rouge, RTBF 

Coproduction : Tact Production 

Contact productioninfo@neonrouge.com

Synopsis : Au nom de la lutte contre le changement climatique, des milliers de riverains, en plein cœur de l’Amazonie brésilienne, se voient proposer de renoncer à leur agriculture ancestrale en échange d’un maigre pécule de 13 euros par mois et par famille. Que se cache-t-il derrière cette nouvelle pratique ? En donnant la parole à ces populations, mais aussi à des scientifiques et intellectuels d’Amazonie, Les Oubliés de l’Amazonie montre comment, avec la complicité d’ONG, des multinationales utilisent certains instruments de la Convention Climat pour générer des profits tout en continuant à polluer en toute impunité. 

Le documentaire ne prétend pas offrir des réponses toutes faites mais nous amène à réfléchir sur l’impact que certaines mesures prises au nom du climat ont sur les populations, toutes les populations, et pas seulement celles de la lointaine Amazonie. 

Biographie de la réalisatrice : Marie-Martine Buckens a été tour à tour chercheuse, enseignante, journaliste et organisatrice de conférence. Sa carrière se concentre sur les questions environnementales au niveau international. Elle fut rédactrice en chef adjointe du magazine Le Courrier sur la coopération entre l’UE et les pays d’Afrique-Caraïbe-Pacifique.Depuis fin 2011 elle a repris des activités de pigistes notamment pour l’agence de presse européenne Europolitique et le magazine italien sur la société civile, VITA.


Ces rencontres sont organisées par l’Institut des Hautes Études de l’Amérique latine (Université Sorbonne Nouvelle) en partenariat avec la revue L’Histoire et animées par Olivier Compagnon (historien), en présence de Antoine Acker (historien, Université de Munich), Irène Favier (historienne, Université de Grenoble-Alpes), François-Michel Le Tourneau (géographe, CNRS) et Laetitia Perrier-Bruslé (Université de Lorraine)